Le retour

Ils nous avaient tous quittés avec le retour du froid. Les manchots, les pétrels, l’astrolabe et la plupart des skuas sont repartis là où l’herbe est plus verte (ça n’est pas trop difficile) et la mer un peu moins solide.

Mais depuis quelques jours, des empereurs reviennent pour passer l’hiver sur la banquise et accessoirement se reproduire.

DSC_1703-DEVLR
manchot empereur

Ils sont d’abords arrivés au compte-goutte puis par groupes de plus en plus grands, guidés on ne sait pas trop comment jusqu’à l’endroit où ils ont vu le jour quelques années plus tôt. Et comme les manchots empereurs aiment bien galérer un peu, ils attendent donc fin mars pour revenir et donc marcher péniblement plus de 100 km sur une banquise maintenant bien formée.

DSC_1474-DEVLR
Arrivée des empereurs

Ce sont donc des dizaines voire des centaines de points noires qui avancent vers nous en marchant au ralenti dans le silence, donnant l’impression d’un mauvais film de zombies (si un producteur passe par là…)

DSC_1762-DEVLR
l’attaque des zombies-empereurs

Ils arrivent tous de la même direction, et forment généralement de grandes colonnes lorsqu’ils se rencontrent, s’arrêtant chaque fois que le meneur décide de faire une pause, ce qui n’accélère pas la cadence. Mais inlassablement ils avancent et finissent par arriver derrière la base pour former un grand groupe (quelques centaines à ce jour) appelé la manchotière.

DSC_1454-DEVLR_1

DSC_1607-DEVLR

DSC_1496-DEVLR

DSC_1512-DEVLR

Par chance, ils finissent par à peu près tous passer par le même endroit, ce qui arrange bien nos ornithos qui peuvent donc « facilement » les compter et les marquer.

La principale occupation dudit ornithologue consiste donc à rester assis à attendre, comme pour la capture des océanites, sauf que cette fois c’est sur la banquise et généralement dans le froid et le blizzard.

DSC_7241-DEVLR_1
seconde occupation : protéger le PC de la neige

Une antenne est posée sous la neige, et sert à repérer les manchots qui ont été transpondés quand ils étaient petits en envoyant un signal au PC dès qu’ils passent dessus.

DSC_7240-DEVLR
l’antenne et ses panneaux solaires

Dès qu’un transpondé est repéré, il faut le suivre des yeux sans le confondre avec ses voisins et Elodie dégaine un tampon imbibé de peinture au bout d’une longue perche. S’ensuit ensuite une joute sans merci à l’issue de laquelle le manchot se retrouve un peu moins immaculé qu’avant.

DSC_1811-DEVLR
1-0 pour l’ornitho

Les taches sont ensuite photographiées pour pouvoir retrouver le manchot transpondé plus tard.

Il arrive également que certaines espèces encore non référencées passent par-là en tout début du mois d’avril :

DSC_7246-DEVLR
Titi adélie, manchot-tortue et manchot à pattes bleues
Publicités

3 réflexions sur “Le retour

  1. Bonsoir Sylvain,
    Nous venons de découvrir tes commentaires avec intérêt comme d’habitude.
    Nous compatissons en pensant aux désagréments de prendre des photos par un temps pareil, photos que nous apprécions bien au chaud !
    Une grosse bise de Maryse et André

    J'aime

  2. Quoique…….à bien y réfléchir ça serait peut-être une première une naissance en Terre Adélie! !!! On dit que les scientifiques aiment les expériences !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s